Actualité de la FIVAPE

Briefing de la Coalition Européenne de la Vape Indépendante pour l’ouverture de la COP7

A l’occasion de l’ouverture de la COP7 ce lundi 7 novembre 2016 à New Delhi en Inde, la Coalition Européenne de la Vape Indépendante publie un briefing destiné à Madame Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour l’Europe.

Bruxelles, le lundi 7 novembre 2016

 

A l’occasion de l’ouverture de la COP7 ce lundi 7 novembre 2016 à New Delhi en Inde, la Coalition Européenne de la Vape Indépendante publie un briefing destiné à Madame Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour l’Europe. 

Lors de la Conférence des Parties à la Convention Cadre de l’OMS pour la lutte anti-tabac, les participants examineront les mesures relatives au contrôle du tabac dans le monde, ainsi qu’un rapport relatif aux « inhalateurs électroniques de nicotine et inhalateurs électroniques ne contenant pas de nicotine ».

Selon l’OMS, un milliard de personnes pourrait mourir au XXIème siècle de la consommation de tabac. En dépit des mesures de contrôle du tabac engagées depuis de nombreuses années, la prévalence tabagique reste globalement très élevée dans le monde, notamment en France où celle-ci concerne 34% de la population et est responsable du décès prématuré de 78 000 personnes chaque année.

Dans son rapport sur les produits du vapotage, l’OMS reconnaît pour la première fois que « si la grande majorité des fumeurs qui ne peuvent pas ou ne veulent pas arrêter de fumer se tournaient sans plus attendre vers une autre source de nicotine présentant moins de risques pour la santé, puis cessaient finalement de l'utiliser, cela représenterait un progrès important en matière de santé publique. »

Cependant, cette avancée en faveur de la vape n’occulte pas les nombreuses analyses et recommandations disproportionnées de l’OMS, dans le cadre d’un rapport dont la tonalité reste globalement négative, alors même que 6 millions d’Européens ont arrêté de fumer grâce au vaporisateur personnel. 

L’OMS doit reconnaître que le vaporisateur personnel détient le potentiel de sauver des millions de vie et agit efficacement pour la réduction des risques du tabagisme : la vape est l’alliée et non pas l’ennemie de la lutte anti-tabac.

Au regard du soutien d’un nombre considérable de professionnels de santé, de scientifiques, de la mobilisation des communautés d’utilisateurs, l’OMS doit cesser de menacer l’avenir des produits du vapotage. A l’image par exemple du Royaume-Uni où le soutien institutionnel à la vape s’accompagne d’un taux de prévalence tabagique historiquement bas.

Face à la désinformation dont la vape reste la victime, l’OMS détient la responsabilité de ne pas contrevenir à sa mission générale de promotion de la santé publique. De nombreux pays, dont l’Inde qui accueille cette année la COP7, restreignent ou interdisent toujours de manière disproportionnée la vape. Cette année en Inde, Monsieur Parvesh Kumar, âgé de 25 ans, a été condamné à trois ans de prison au motif d’avoir vendu des produits du vapotage. 

Pour retrouver le briefing de l’ECIV : http://www.eciv.eu/assets/eciv-briefing-on-the-who-cop7-report_.pdf