Les propositions de la FIVAPE en faveur du développement des produits de la vape

Réunissant les professionnels indépendants de la filière des produits de la vape, la Fivape oeuvre au développement responsable de la e-cigarette et interagit avec l'ensemble des acteurs intéressés par notre secteur : vapoteurs, associations de consommateurs, pouvoirs publics, professionnels de santé, scientifiques ... Keep calm & vape on !

Nos propositions pour l’avenir de la filière des produits de la vape

 

Mettre en place une normalisation des e-liquides

La FIVAPE oeuvre à la normalisation des protocoles de production, d’importation, de création, d’assemblage, de remplissage, d’étiquetage des e-liquides, afin de soutenir le développement continu de la sécurité et de la qualité des e-liquides.

 

Mettre en place une normalisation du matériel

La FIVAPE soutient le principe de la standardisation du matériel de la vape, permettant d’apporter les garanties de sécurité les plus élevées possibles aux consommateurs. La Fivape considère que la normalisation du matériel ne doit pas être un frein à l’innovation ni à l’amélioration constante des dispositifs, et ce en vue de consolider l’expérience vapologique des utilisateurs.

 

Professionnaliser les réseaux de distribution 

La e-cigarette est un produit qui appelle à la transmission d’une information complète au consommateur, ainsi qu’une capacité de conseil de la part du vendeur. C’est pour cette raison que la Fivape est partenaire d’un centre de formation dédié à la vente de ce produit – Forvape, Centre de formation dédié aux métiers de la Cigarette Electronique et de la Vapologie – afin de rassembler, au sein d’une structure pédagogique dédiée, toutes les connaissances et expertises spécifiques à la filière de la vape.

 

Interdiction de la vente aux mineurs

         Les membres de la FIVAPE se sont engagés à ne pas vendre leurs produits aux mineurs, bien avant l’entrée en vigueur de la réglementation. Les professionnels de notre association s’engagent à respecter la réglementation relative à l’interdiction de vente aux mineurs.

         Les membres de la FIVAPE s’engagent à indiquer clairement sur leurs points de vente l’interdiction de la cigarette électronique aux mineurs. 


 

La Fivape est opposée à l’interdiction du vapotage dans les lieux publics qui stigmatiserait injustement les vapoteurs au même titre que les fumeurs. Du point de vue de la santé publique, l’interdiction générale de vapoter dans les lieux publics serait un contre-sens, alors qu’il n’est pas possible d’assimiler tabac et vape.

         –  Cette interdiction n’a aucune justification en terme de santé publique : aucune étude à ce jour n’a prouvé que la cigarette électronique constituait une incitation à fumer. La cigarette électronique incite à acheter une cigarette électronique, pas une cigarette. Permettre une utilisation raisonnée de la cigarette électronique peut renforcer les fumeurs dans le choix de substituer leur consommation de tabac par un produit infiniment moins dangereux ;

         –  La question du tabagisme passif ne peut être évoquée dans les mêmes termes que pour le tabac et justifier une interdiction de fumer dans les lieux publics au même titre. D’une part, parce que la cigarette électronique ne contient pas de tabac. D’autre part, les particules rejetées s’évaporent très rapidement, contrairement à la fumée dégagée par la combustion d’un produit du tabac ;

         –  L’interdiction de fumer dans tous les lieux publics est un non-sens au regard de la lutte contre le tabagisme. Les vapoteurs qui se sont éloignés de la cigarette traditionnelle risquent d’y replonger en accompagnant les fumeurs dehors, ainsi que d’être de nouveau soumis au tabagisme passif.