Déchets de piles et accumulateurs portables: la Fivape signe un partenariat avec l’éco-organisme Screlec

Mis en place avec l’objectif premier de fournir à ses adhérents une information complète concernant le contexte réglementaire et la mise en œuvre pratique de la collecte des piles et accumulateurs portables, ce partenariat concrétise également la volonté de la filière de prendre en compte l’impact environnemental de ses produits.

Selon la réglementation en vigueur, les professionnels de la vape, sont soit metteurs sur le marché, soit distributeurs de piles et accumulateurs. A ce titre, ils ont l’obligation pour les premiers de participer au financement de la fin de vie des piles et accumulateurs, pour les seconds de participer à leur collecte.

Screlec est un éco-organisme agréé par le Ministère de la transition écologique et solidaire pour assurer la collecte et le traitement des piles et accumulateurs portables usagés. Son objectif principal est de contribuer au développement, au fonctionnement efficace et à la pérennisation de la filière de recyclage de ces déchets. Pour ce faire, l’éco-organisme s’est engagé dans la sensibilisation de la production de déchets, le développement de la collecte séparée de ces déchets, leur recyclage, leur valorisation et leur élimination dans des conditions respectueuses de l’environnement et de la santé, ceci à des coûts maîtrisés.

Cette politique a séduit la FIVAPE qui a trouvé en Screlec un partenaire naturel.

Dans le cadre de ce partenariat, Screlec fournira à la FIVAPE les documents nécessaires à l’information de ses adhérents en matière de réglementation, notamment en créant un guide pratique ainsi qu’une affiche spécifique au secteur des cigarettes électroniques pour aider les points de collecte au tri des piles et accumulateurs.

Des solutions spécifiques seront proposées, notamment  :

Avec ce premier partenariat, la FIVAPE marque sa volonté d’inscrire la filière de la vape indépendante dans une politique responsable de l’environnement et de ses obligations.

Magali EGLER - Chargée de communication, le 22 octobre 2018
lectus ut at libero libero ante. elit. leo venenatis et, ut Lorem